Des modèles pour comprendre, mais des indicateurs Marketing pour agir

Il semblerait que nos actuelles décisions de santé publique soient prises à partir de ce que produisent les modèles de propagation d’une épidémie du type du fameux SIR, pour S pour sains (ou susceptible d’être infectés) I pour infectés et R pour rétablis. L’hypothèse liée à ce modèle est qu’un individu guéri est définitivement immunisé. Ces modèles sont très utiles pour comprendre l’enchaînement des causes et les interactions entre différents facteurs. C’est pour cela qu’ils sont souvent employés a posteriori sur les données épidémiologiques. Ils ont besoin de paramètres qui doivent être mesurés finement (contagiosité, durée de la maladie, létalité ...), mais qui ne sont pas connus en temps

Posts Récents
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now